La réglementation thermique 2012 ou RT 2012

Vous souhaitez faire construire votre maison ? Vous avez des idées plein la tête, vous savez déjà comment seront agencées les pièces, combien elle comportera d’étage, … Mais saviez-vous que vous devez vous conformer à diverses réglementations dont la RT 2012, une réglementation thermique qui vous impose notamment des respects d’étanchéité de votre maison et l’utilisation d’une énergie primaire pour chauffer votre maison.

La RT 2012 ou réglementation thermique 2012 est née lors du Grenelle de l’environnement et a vocation à réduire la consommation en énergie des bâtiments en France qui consomment à eux seul presque 43% de l’énergie finale et génèrent 23% des émissions de gaz à effet de serre.

L’objectif affiché par cette réglementation est clairement de faire diminuer la facture en énergie qui représente une très grosse partie des dépenses d’un ménage. Avant la mise en place des RT, une maison pouvait consommer en moyenne 1800€/an en énergie. Avec la RT 2005, l’objectif était passé à 900€/an et avec la RT 2012, celui-ci est de 300€/an.

Pour 2020, la future réglementation thermique visera à faire construire des bâtiments à énergie positive.

Pour être respectée, la RT 2012 a mis en place 3 exigences de résultat :

  • Le besoin bioclimatique
  • La consommation d’énergie primaire
  • Le confort en été

Le besoin bioclimatique

Le besoin bioclimatique ou BBio est un coefficient représentant l’efficacité énergétique du bâti. Pour être valide, il devra être inférieur au coefficient maximum définit par la RT 2012. Ce coefficient peut être calculé de la façon suivante :

BBio = 2 x besoin en chauffage + 2 x besoin en refroidissement + 5 x besoin en éclairage.

Pour diminuer au maximum ce coefficient bioclimatique et être conforme à la réglementation, il existe donc plusieurs leviers sur lesquels il est possible d’agir.

Le besoin en chauffage peut être réduit de plusieurs manières :

  • En orientant au maximum les surfaces vitrées au Sud, il est possible de profiter de l’apport en énergie solaire une très grande partie de la journée. Les surfaces orientées au Nord devront quant à elles être réduite au stricte nécessaire afin d’éviter les déperditions.
  • L’épaisseur de l’isolation joue pour beaucoup dans les besoins énergétique de la maison car ceux-ci seront inversement proportionnels à l’épaisseur choisie.
  • Lors de la conception de la maison, il faut éviter au maximum les ponts thermiques et prévoir un traitement quand ceux-ci existent
  • Faire poser des fenêtres de qualité du type triple vitrage avec traitement thermique

Les besoins en refroidissement peuvent être amoindris grâce à la pose de protection solaire sur les fenêtres pour éviter les fortes chaleurs dans la maison en été, ou en jouant sur l’inertie de la maison.

Le besoin en éclairage sera réduit avec l’optimisation de l’apport en lumière naturelle mais attention, il faut trouver le juste équilibre pour ne pas augmenter les déperditions de chaleur.

La consommation en énergie primaire

La RT 2012 impose un coefficient maximum de consommation en énergie primaire (Cepmax) de votre future maison. Ce coefficient est de 50 kWh/(m².an), modulo la localisation géographique et l’altitude de votre maison (dans le Nord on a besoin de plus de chauffage que dans le Sud).

Les éléments de consommation pris en compte pour le calcul de ce coefficient sont le chauffage, l’eau chaude sanitaire, le refroidissement et les auxiliaires (ventilateurs, pompes). Autrement dit, la somme de la consommation en énergie de tous ces éléments ne devra pas dépasser en moyenne les 50 kWh/(m².an).

Il faut savoir que l’électricité est une énergie pénalisée qui possède un coefficient de majoration de 2,58. Si votre maison sera chauffée par des radiateurs électriques et que leur Cepmax est de 10, alors on retiendra un Cepmax de 25,8 lors du calcul total.

L’objectif est clairement d’inciter l’utilisation d’une énergie primaire de type bois, gaz ou encore solaire. Il est donc très important de bien choisir son chauffage lors de la conception de son projet de construction.

Le confort en été

Le confort en été correspond à une température intérieure de consigne qu’il ne faut pas dépasser lors d’une séquence de 5 jours consécutifs ou la température extérieure est très chaude.

Vous pouvez retrouver toutes les informations utiles sur la RT 2012 sur le site du ministère du développement durable.